Le Stress et vous

D'où vient le Stress ?

Le Stress peut avoir des effets néfastes et aboutir à une dépression

Le Stress provient et se manifeste sous différentes formes :

  • La Fatigue ou le surmenage ou bien encore de lourdes responsabilités,
  • La peur : réaction émotionnelle face à un danger réel ou imaginaire,
  • La phobie : peur anormale ou démesurée d’une situation ou d’un objet,
  • L'anxiété : indisposition d'esprit permanente ou passagère,
  • L'angoisse : manifestations physiques qui surviennent par crises
  • Les soucis du foyer, du couple etc..
Nous ne prenons plus suffisamment de temps pour nous octroyer une petite pause. Soumis en permanence à des situations empressantes, parfois accablantes, nous gardons le "nez dans le guidon"  oubliant que nous n'avons que deux petites épaules et qu'à nous seul, nous ne pouvons pas porter le monde.

Quand le stress devient trop intense, il peut glisser vers un sujet plus grave: La Dépression. Aussi avant d'en arriver là, est-il utile de le répéter: Une pause s'impose !

Stress ou Dépression ?

Le stress n'est pas toujours perceptible quand il s'installe sournoisement. Au début, on ressent un peu de fatigue et puis, l'humeur devient passagèrement "maussade". Notre motivation en tout tend à la baisse.
Quand cette situation reste passagère, on arrive encore assez rapidement à rebondir. Il suffit parfois un bon week-end de détente ou une activité qui nous sorte totalement de notre quotidien.
En revanche, quand les soucis viennent à s'accumuler, le Stress devient alors quasi permanent et engendre des troubles physiologiques et hormonaux.
On ne se sent plus bien dans sa peau... on ne trouve plus goût à rien, l'envie de rien, plus même l'envie de rire, de sortir, de partager avec ses amis. C'est l'ouverture de la porte de la dépression.
La dépression est une pathologie dans laquelle on laissera des plumes, tant sur le plan physique que sur le plan moral. Il faudra parfois des années, et à condition d'être suivi(e) médicalement pour s'en sortir. Ce n'est pas qu'une affaire de volonté comme le pensent de trop nombreuses personnes confondant Stress et Dépression

Les signes du Stress

Quand on commence à générer du Stress, notre corps nous envoie des signaux. Il est important alors de ne pas les écarter mais d'y répondre.

Les signes physiques du Stress

Ce sont des signes dont vous avez pris l'habitude depuis votre enfance mais qui s'aggravent en période de stress.
On peut citer comme exemple : se toucher les cheveux, grincer des dents, se mordre les lèvres, frapper du pieds au sol …
Selon leur gravité, certaines maladies (asthme, mal de dos, migraines) peuvent apparaître sur l'organe le plus faible de votre constitution physiologique.

Les signes affectant l'humeur

Irritabilité et impatience : provient d'une angoisse latente et d'un sentiment d'agression
Agitation et frustration : peuvent se transformer en véritable hostilité ou en colère dont la cause peut en être l'apathie et l'ennui, l'absence de maîtrise ou de satisfaction.
Culpabilité, honte, incapacité, désespoir, dépression, fatigue : Émotions déprimantes

Les signes affectant le comportement

Tout comportement indiquant que l'on n'est plus dans son état normal est parfois le signe d'une réaction contre le stress. C'est ce que l'on appel le schéma de type A :

  • On attend la dernière minute pour effectuer un travail important, puis on panique et l'on est incapable de le terminer
  • On essaye de faire une ou plusieurs choses à la fois

Questions sur le Stress

Posez-vous quelques questions afin de mieux cerner les secteurs dans lesquels votre stress apparaît.

  • Trouvez-vous le contentement dans ce que vous faites ou entreprenez ?
  • Votre logement est-il inconfortable ou trop exigu ?
  • Vous est-il difficile de vous décontracter le soir chez vous ?
  • Pour y parvenir, devez-vous avoir recours "à un petit verre" ?
  • Vos voisins sont-ils bruyants ?
  • Avez-vous du mal à supporter.. les autres ?
  • Paniquez-vous facilement face à une situation difficile ?
  • Éclatez-vous en sanglots à la moindre provocation ?
  • Etes-vous souvent trop fatigué pour faire l'amour ?
  • Etes-vous déçu que votre partenaire ne soit pas à la hauteur de votre idéal ?
  • Votre métier vous impose-t-il la pression de délais permanents ?
  • Avez-vous l'impression que vos talents ou vos capacités ne sont pas pleinement reconnus ?
  • Etes-vous toujours pressé ?
  • Perdez-vous facilement patience ?
  • Prenez-vous souvent un petit en-cas entre les repas ?
  • Fumez-vous et vous rendez-vous compte dans certaines situations que vous ressentez le besoin "d'en griller une" ?


Pour chaque question il existe des moyens de diminuer votre stress en modifiant certains facteurs externes vecteurs de Stress (lien sur les solutions) mais aussi des facteurs internes générateurs de stress.

Comment sortir du Stress ?

Le premier conseil que je vous donnerai c'est de refuser le mensonge envers vous même. Ce mensonge consiste à accepter cette situation de surmenage qui s'adosse et compte sur votre désorganisation. 
Au début, le surmenage nous oblige à prendre certains raccourcis pour élaguer et trier les tâches; les plus importantes en premier lieu. Et puis, voilà que des tâches secondaires délaissées commencent à faire peser la notion de retard...  Vite, toujours plus vite, toujours pressé par le chef de service qui attend ses chiffres, qui attend sa pièce, et au passage qui monte le ton.
Ce stress là, peut à ses débuts se révéler être un bon stimulant du dynamisme que vous produisez. Mais une journée ne dépassera jamais 24 heures et si vous vous laissez déborder vous serez submergé(e).
Vous l'avez compris, le Stress est un tout de trop plein. 

Une bonne hygiène de vie

sera votre premier atout et la première réponse permettant d'évincer et évacuer le Stress.
On peut alors remédier sur plusieurs niveaux:

  • Une activité physique saine,
  • Un rééquilibrage de l'alimentation (une aide possible: le Patch)
  • Un bon repos (sommeil) indispensable

Ces 3 phases prises en main rapidement, vous permettront de surmonter les effets du stress et surtout éviteront les dérapages ou plus grave, l'enfoncement vers la Dépression.